Extraction des matières à parfums


Vous êtes ici

L'extraction des molécules à parfums

 

Les ateliers des parfums de Chaalis.
Les ateliers des parfums de Chaalis

On peut extraire des parfums des différentes parties du végétal : feuille, fruit, rameau, écorce, racine, sève, mousse, bois, graine.  Selon leur volatilité, les matières sont classées "notes de tête" (fortement volatile), "note de cœur" (moyennement volatile) et note de fond (plus faiblement volatile). À Chaalis on vous proposera de travailler les matières ci-dessous.

NOTES DE TÊTE         

1. CITRON

2. MENTHE

9. EUCALYPTUS

28.PAMPLEMOUSSE

 

 

 

 

 

 

 

 

NOTES DE CŒUR

3. JASMIN

4.GINGEMBRE

5. GALBANUM.

10. CISTE

11. TUBÉREUSE

12. CANNELLE

14.FLEUR D'ORANGER

16. ROSE

18. GÉRANIUM

19. MIMOSA

25. LAVANDE

27. YLANG YLANG

NOTES DE FOND

6. CÈDRE

7. MIEL

8.MOUSSE
DE CHÊNE

13. SANTAL

15. AMBRETTE

17. BENJOIN

20. VETIVER

21. VANILLE

26. MÉLILOT

30. PATCHOULI

 

 

 

Arbre des senteursL'arbre des senteurs

 

 

Selon les techniques d'extraction, on parlera d' huiles essentielles (matières obtenues par hydro-distillation du végétal) ou d'absolues (matières obtenues par extraction au solvant volatil).
Quelques exemples parmi les fragrances déjà évoquées

Les huiles essentielles

  1. Citron
  2. Cèdre
  3. Santal
  4. Gingembre
  5. Ciste
  6. Cannelle
  7. Galbanum
  8. Menthe
  9. Eucalyptus
  10. Rose
  11. Néroli
  12. Ambrette

Les absolues

  1. Résinoïde Benjoin
  2. Absolue de Jasmin
  3. Absolue de tubéreuse
  4. Absolue de Mousse de Chêne
  5. Absolue de brèches d'abeilles (Miel)

 

 

 

 

 

L'enfleurage à froid

 

web_jasmin.jpgJasmin

 

Les graisses absorbent les odeurs. Autrefois, la graisse inodore était étalée sur des plats en céramique mais depuis le début du XIXe siècle, on la déposait sur les deux faces en verre d'un châssis en bois. La graisse était ensuite rayée avec une fourchette.

Cette technique permettait de traiter des fleurs fragiles (comme le jasmin) qui conservaient leur odeur après la cueillette mais qui ne supportaient pas la chaleur. Après avoir été soigneusement triées, les fleurs étaient piquées délicatement dans la graisse. Celle-ci absorbait l'odeur des fleurs pendant trois mois, jusqu'à saturation.. Tous les jours, on retournait les châssis pour faire tomber les fleurs et on les remplaçait. Par cette méthode, 1 kilo de graisse pouvait absorber le parfum de 3 kilos de fleurs. A la fin de l'enfleurage, on recueillait la graisse avec une cuillère plate, en bois. On faisait fondre alors cette pommade qui était ensuite décantée. La graisse parfumée était alors introduite dans une batteuse avec de l'alcool. Le parfum ainsi agité quittait la graisse et se dissolvait dans l'alcool. On filtrait le mélange pour obtenir ce que l'on appelle de l'absolue. Cette technique a été abandonnée vers 1930 car il fallait une importante main-d'œuvre et un grand nombre de châssis. De plus, la graisse était difficile à manipuler car elle fondait dès qu'il faisait trop chaud.

       

 

L'enfleurage à chaud

 


Fleur d'oranger (Néroli)

 

Déjà connu dans l'Antiquité par les Égyptiens, l'enfleurage à chaud ou digestion fut aussi pratiqué en France, à Grasse : on mettait à fondre de la graisse dans de grandes marmites chauffées au bain-marie et on y jetait les fleurs. On remuait le mélange pendant deux heures. Le lendemain, on enlevait les fleurs de la veille avec une passoire plate et on les remplaçait par des fleurs fraîches. On répétait au moins 10 fois l'opération.  Lorsque la graisse ne pouvait plus absorber le parfum des fleurs, on filtrait pour séparer la graisse des fleurs. On obtenait une pâte parfumée appelée pommade que l'on traitait par la même technique d'extraction que pour un enfleurage à froid.

  La rose centifolia, la violette, la fleur d'oranger et la cassie étaient traitées ainsi.

       

 L'hydro-distillation

 

.hydro-distillation_1.jpg

 

 

Ce procédé ancien fut importé en Europe par les Arabes entre le VIII° et le X° siècle mais le principe était déjà connu des Grecs et des Egyptiens dès le IV° ou le III° siècle avant Jésus Christ. Au Moyen Âge on utilisait la distillation pour préparer des médicaments, des parfums et des liqueurs. Les plantes contiennent des huiles essentielles odorantes enfermées dans la fleur, les racines, les feuilles, les résines des arbres. Pour extraire ces huiles parfumées on utilise de la vapeur d'eau. Celle-ci peut en effet entraîner avec elle les huiles parfumées qu'elle enlève aux plantes. La distillation est très efficace pour la lavande, les racines d'iris, le vétiver, le bois de santal, les feuilles de géranium.

On place les plantes dans l' eau ou mieux encore sur des grilles dans un récipient appelé alambic. La vapeur d'eau fabriquée dans la chaudière traverse les plantes. Ainsi les huiles parfumées contenues dans ces plantes se mélangent à la vapeur d'eau. Celle-ci s'élève alors et entraîne avec elle les parfums. Elle quitte la chaudière en passant dans un col de cygne puis dans un serpentin glacé. Au contact du froid la vapeur parfumée se condense et devient liquide. Ce liquide qui est donc formé d'un mélange d'eau et d'huile parfumée tombe dans un vase florentin. L' huile essentielle, plus légère que l'eau reste en surface, l'eau restant au fond. C'est ainsi qu'on va pouvoir les séparer. On utilise toujours ce procédé à Grasse pour distiller la lavande, la sauge, le basilic.

Pour obtenir un kilo d'essence pure, il faudra distiller : entre 4000 kg et 10000kg de pétales de roses, 1000 kg de fleurs d'oranger, 600 kg de géranium, 500 kg de fleurs de camomille, 330 kg de feuilles de patchouli ou 125 à 175 kg de lavande.

                                                                   L'expression à froid

 


Citrus aurantium bergamia

Le bergamotier naît d'un greffon de citronnier
et de bigaradier.

 

Cette technique d'extraction est utilisée pour obtenir des essences d'agrumes contenues dans les zestes * Autrefois, on frottait le fruit manuellement sur les parois garnies de picots d'une écuelle de bois. L'huile ainsi exprimée était recueillie à l'aide d'une éponge. Elle était ensuite soigneusement filtrée. De nos jours, les fruits sont pressés à froid. Ensuite, par centrifugation, on sépare l'huile essentielle du jus de fruit. Cette technique permet d'extraire à faible coût des essences de bonne qualité. Les agrumes les plus utilisés sont la bergamote (CITRUS BERGAMIA), la mandarine, l'orange et le citron.

À Grasse, au milieu du XVIIIe siècle, on fabriquait des boîtes bergamotes dont la senteur délicate leur assura un très vif succès. Elles étaient souvent surmontées d'une statuette creuse en carton, selon la technique des santons provençaux.

* Partie externe, ayant saveur et odeur, légèrement amère, du péricarpe des citrons et autres agrumes.

                                                               L'extraction au solvant volatil

extractions_solvants_volatils_1.jpg

 

Au XIXe siècle, cette nouvelle technique est mise au point pour remplacer l'hydrodistillation qui ne donne pas de bons résultats avec la rose, le narcisse ou le mimosa. Un des solvants utilisés, l'hexane, possède un très grand pouvoir de solubilisation et il peut être facilement éliminé grâce à sa grande volatilité. La matière première est chargée dans l'extracteur puis elle est épuisée par des lavages successifs avec du solvant approprié. Après passage dans un décanteur puis dans un concentrateur, s'effectue la distillation partielle. On a d'un côté des molécules odorantes, des cires et des pigments et de l'autre, le solvant qui sera réutilisé.

Selon la nature du végétal on obtient :

 

Le résinoïde (baumes, gommes et résines). Il est employé en l'état.

La concrète (résultat du traitement de tous les organes de la plante).

 

 

Le traitement de la concrète

ll faut d'abord laver la concrète à l'alcool pour dissoudre les molécules odorantes. Le mélange est ensuite filtré pour en séparer les cires et les pigments. Ensuite, on glace le produit restant pour éliminer les dernières traces de cire. Le produit restant est distillé sous pression réduite pour enlever toute trace d'alcool. On obtient alors l'absolue, matière première si précieuse de tous les parfumeurs.

L'extraction au dioxyde de carbone super critique

extraction_co2_super_critique.jpg

 

 

 

 

Il s'agit d'un nouveau procédé d'extraction des matières premières végétales. Elle utilise une propriété singulière du gaz carbonique lorsqu'il atteint un état supercritique*.

Dans cet état, il présente la particularité de pouvoir dissoudre de nombreux composés de tissus vivants sans risquer de laisser de traces de produits indésirables comme les solvants.

* Lorsque que le CO2 est à une température supérieure à 31° et sous pression, il présente un état intermédiaire entre le gazeux et le liquide. Voir schéma ci-dessus.

Les premières conquêtes de la chimie organique

 

 

Colonne de distillation

 

Head space

 Elles remontent à la première moitié du XIXe siècle

1830 : Aldéhyde cinnamique, anéthol, bornéol Cannelle, anis et pin

1868 : Coumarine. Fougère

1869 : Héliotropine

1876 : Vanilline. Parfums chauds doux et ambrés

1887 : Muscs nitrés

Fin XIXe : Ionones, salicylate d'amyle et méthylionones, quinoléines. Cuir

1903-1912 : Aldéhydes, undécalactalone. Pêche

1959 : Cis 3 hexénol

1962 : Dihydrojasmonate de méthyle

1970 : Damascones.  Dérivés de l'essence de cèdre et de la rose de Damas

La distillation fractionnée

Elle permet d'isoler certains éléments nobles des huiles brutes, augmentant ainsi leur puissance, leur finesse et leur solubilité. On peut reconstituer des corps parfumés d'après nature ou en inventer totalement de nouveaux. La déterpénisation (séparation des terpènes) ou la rectification (sélection) des huiles essentielles sont des techniques d'affinement.

 Le « head space »

Une cloche de verre est placée sur la fleur sur pied et elle est parcourue par un gaz neutre qui va se charger des molécules odorantes. Ce gaz sera ensuite analysé pour réaliser une carte d'identité moléculaire du parfum de cette fleur

 

Chaque parfum est une symphonie. Les notes parfumée sont regroupées comme les instruments de
l'orchestre. L'artiste parfumeur compose ensuite son œuvre : il écrit la partition de chaque note puis
assemble les trois notes entre elles. Les notes de tête composées de produits très volatils sont les
odeurs qui jaillissent dès l'ouverture de la symphonie parfumée puis viennent les notes de cœur qui
modulent le thème profond du parfum; enfin entrent en scène les notes de fond, notes graves sur
lesquelles s'inscrivent les souvenirs de la mélodie. Cet ensemble de caractères se nomme aussi
pyramide olfactive.

Un parfum, une ligne, des dilutions différentes
Le parfum, l'essence, l'extrait : préparation la plus concentrée, 15 à 30 % de produits dilués dans
de l'alcool à 98° environ.
L'eau de parfum ou eau parfumée : 10 à 15 % de produits dilués dans l'alcool.
L'eau de toilette : 5 à 1O % de produits dilués dans l'alcool à 85°. Souvent en vaporisateur.
L'eau de Cologne : 3 à 5 % de produits dilués dans l'alcool à 70° ou 80°.
L'eau fraîche : 1 à 3 % de produits dilués dans l'alcool à 70° ou 80°.
L'eau de Cologne masculine : 3 à 5 % de produits dilués dans l'alcool à 70°.
Nb. Dosages approximatifs qui peuvent varier d'une marque à l'autre.

De la volatilité

Notes de tête

 

Notes de cœur

 

Notes de fond

         

Bergamote

 

Achillée

 

Angélique

Cajeput

 

Aneth

 

Basilic extra

Camphre

 

Anis

 

Benjoin

Cardamome

 

Bigaradier amer

 

Bigaradier

Cédrat

 

Bois d'aloès

 

Bois de rose

Citron

 

Cacao

 

Camphre Shiu doux

Citron extra

 

Camomille bleue

 

Cannelle

Citronnelle

 

Camomille romaine

 

Carotte

Coriandre

 

Camomille sauvage

 

Casse

Cumin

 

Cardamome

 

Cyprès

Estragon

 

Coriandre

 

Encens

Eucalyptus

 

Cumin

 

Galbanum

Eucalyptus citronné

 

Cumin noir

 

Genévrier

Eucalyptus radiaire

 

Estragon

 

Gingembre

Fenouil doux

 

Fenouil doux

 

Hélicryse

Lemon grass

 

Fleur d'oranger

 

Marjolaine

Lime

 

Frangipanier

 

Miel

Litsea

 

Genêt absolu

 

Mousse de chêne

Magnolia feuilles

 

Géranium

 

Myroxyle

Mandarine

 

Géranium

 

Myrrhe

Mandarine extra

 

Gingembre

 

Nard

Mandarine sanguine

 

Hysope

 

Noix de Muscade

Mandarine verte

 

Ilang-ilang

 

Oeillet feuille

Mélisse 30%

 

Iris de Florence

 

Origan

Menthe naine

 

Jasmin

 

Patchouli

Menthe poivrée

 

Jasmin d'Espagne

 

Pin de Corse

Menthe romaine

 

Laurier

 

Pin maritime

Niaouli

 

Lavande

 

Pin Mugho

Orange amère

 

Lavande bleue

 

Pin pignon

Orange douce

 

Lavande en épi

 

Pin pleureur de l'Himalaya

Orange extra

 

Lavande extra

 

Pin sylvestre

Orange sanguine

 

Lavande véritable

 

Poivre noir

Pamplemousse

 

Magnolia

 

Reine des prés

Ravensara

 

Mélisse 100%

 

Romarin

Thym citronné

 

Miel absolu 60%

 

Santal

Verveine odorante 10%

 

Millepertuis

 

Sapin blanc

Verveine odorante 100%

 

Mimosa absolu 50 %

 

Sapin de Douglas

   

Myrte

 

Sapin rouge

   

Narcisse absolu 80%

 

Sarriette

   

Nard

 

Saule

   

Noix de muscade

 

Thé

   

origan

 

Thym blanc

   

Ortie

 

Thym rouge

   

Palmarosa

 

Vétiver

   

Pin cembro

   
   

Poivre vert

   
   

Rhododendron

   
   

Rose absolue

   
   

Rose blanche

   
   

Rose bulgare

   
   

Rose de mai absolue

   
   

Rose indienne

   
   

Rose marocaine

   
   

Rose turque

   
   

Sauge

   
   

Sauge sclarée

   
   

Vanille absolue 80%

   
   

Violette

   
   
     

Les actualités


Du 01 Mar au 01 Juin 2017

Le bélier hydraulique
La restauration du bélier hydraulique

 

Assemblée du SAGE le jeudi 9 février, 10h, à l'abbaye de Chaalis.

  L'installation. Femme d’autorité, Rose Pamela de Vatry qui avait acheté le domaine de Chaalis en 1850, acceptait mal de dépendre de la bonne volonté d’Ernest de Girardin, châtelain d’Ermenonville et propriétaire de la source qui alimentait Chaalis en...

Le 07 Mar 2017

Prix Terre de femmes
                                                                                                                                                     Le 7 mars 2017 seront décernés les prix Terre de femmes, France.

En 16 ans d'existence du Prix Terre de Femmes, la Fondation Yves Rocher a récompensé plus...

Du 09 Mar au 17 Sep 2017

Pédagogie / Culture

Heures italiennes
Heures italiennes

De mars à décembre, voyagez dans l'art italien des Primitifs au Rococo à Beauvais, Chantilly et Compiègne, Chaalis...Heures italiennes c'est une exploration inédite des collections publiques de peinture italienne conservées dans les musées et dans les églises de Picardie. Des expositions de mars à décembre 2017.

Un voyage dans l’art italien

En...

Le 24 Juin 2017

Les fééeries de Chaalis

     Le premier Festival International de feu d’artifice Les Fééries de Chaalis proposera un spectacle inédit et haut en couleurs dès la nuit tombée. Concevoir et réaliser des shows pyrotechniques grandioses, telle est l’ambition que se fixe les artificiers de renom des pays représentés cette année.. Ciel libre pour ces artificiers qui exprimeront leur art et...

Du 11 au 12 Nov 2017

Les Bacchanales de Chaalis
Les 11 et 12 novembre 2017 se tiendront les Bacchanales de Chaalis organisées par le Rotary Club de Dammartin en Goële                                                  Salon des Vins et de la Gastronomie, animations pour enfants, dîner-spectacle, Sons et Lumières.

 

Le programme

L'année dernière, la qualité du...

Voir toutes les actualités