L'Abbaye du XVIIIe


Vous êtes ici

L'Abbaye avant 1850
 Le bâtiment inachevé un siècle plus tard

 

Les prélèvements Louis de Bourbon Condéfinanciers importants des  abbés du XVIIe et du XVIIIe siècles, le cardinal Louis II de Lorraine (1602 1621), Charles-Louis de Lorraine (1621-1642), Jean XI d’Estrades (1642-1668) et Jules-Paul de Lionne (1668-1721) entraînent  la ruine progressive de l’abbaye. En 1721, le nouvel abbé commendataire Louis de Bourbon, comte de Clermont, frère du duc de Bourbon, est le cousin de Louis XV et le petit-fils du Grand Condé.

Ce militaire, très proche de la marquise de Pompadour décide de faire reconstruire l’abbaye de Chaalis dans un style classique avec arcades en plein cintre, fenêtres avec chambranles plats, avant-corps striés de bossages plats également et toitures d’ardoises.

Le projet de l’architecte Jean Aubert, estimé à 330 000 livres, est approuvé en juin 1739. Il prévoit de bâtir un nouveau cloître rectangulaire, long de quatorze travées et large de sept. La façade nord, en regard de  jardins à parterres symétriques et long canal axial, est dotée de deux ailes en saillie
 

.Plan de Jean Aubert - 4 juin 1739
                                                                               Plan de Jean Aubert  4 juin 1739

 

slodtz jean stalles désormais dans l'église de Baron.jpg L’église médiévale est conservée mais son aménagement intérieur est considérablement modifié. Aux frères Slodtz, sculpteurs de renom, la commande de nouvelles stalles et d’un maître-autel de marbre  en tombeau, à Nicolas Bertin, Gabriel Revel, Jean Restout et son fils, de nouveaux tableaux pour la décoration.

Le grand corps de logis septentrional s’élève à partir de 1752. Il est constitué de deux hautes galeries superposées. Les salles communes à la vie monastique s’ouvrent sur la galerie inférieure et dans celle de l’étage sont alignées les cellules des religieux. Deux ailes doivent relier ce grand bâtiment à l’église mais elles ne furent jamais achevées. Par contre, en 1770, les deux pavillons d’entrée sont presque terminés.

Malgré des emprunts successifs, la construction doit s’arrêter faute d'un financement suffisant.

Plan avant la Révolution - XVIIIe siècle
                                                           Plan dressé "quelques années avant la Révolution".
                                            À comparer avec celui de 1844 dans l'Abbaye au XIXe siècle.

Les archives de Chaalis comme celles de Fontaine-Chaalis apportent de précieux renseignements quant à l’histoire post-révolutionnaire  du domaine abbatial. De 1789 à 1793 celui-ci est  placé sous la garde vigilante des paroissiens de Fontaine. Des coupes d’arbres, des vols de plomb et le martelage des fleurs de lis du blason d’Hippolyte d’Este qui somme le portail de l'actuelle roseraie semblent avoir été les seuls dégâts commis pendant cette période. Dès 1791, les exploitations agricoles sont vendues, souvent à la découpe, comme « Bien nationaux» et la Maison conventuelle  est achetée par Pierre-Étienne Paris le 18 novembre 1793. À cette période, le vieux cloître est en ruine et l’église toujours debout demande de rapides et importantes  réparations. Le nouveau propriétaire fait démonter l’église et le vieux cloître et utilise les matériaux pour le moulin neuf qu’il fait édifier à partir de 1805. Les pierres de l’église pour le canal de décharge du moulin,  le bois des charpentes du cloître pour les pilotis affermissant le radier sur lequel est établi le bâtiment. Par contre, Pierre-Étienne Paris restaure la chapelle Sainte-Marie et s’attache à rassembler progressivement tout le foncier. Rappelons que les grandes abbayes rurales  sont en danger avant même la Révolution. C’est le cas de l’abbaye voisine de La Victoire qui, par un décret du 17 octobre 1783, est mise en extinction et supprimée  sur les ordres de l’archevêque de Reims.

Par la suite, une partie du domaine fut louée puis la totalité vendue en 1824 à Philippe Louis Armand, marquis de La Briffe qui en demeure le possesseur jusqu’à sa mort en 1846. C’est le 2 juillet 1850 que Rose Paméla Hainguerlot, épouse d’Alphée de Vatry s’en porte acquéreur. Pendant trente années, la nouvelle propriétaire fait effectuer une série impressionnante de travaux.

Les actualités


Du 16 Sep 2016au 17 Sep 2017

Pédagogie / Culture

Les Journées européennes du patrimoine
La 34ème édition des Journées européennes du patrimoine  sur thème de la jeunesse

  Cette édition sera résolument tournée vers le jeune public et sa sensibilisation au patrimoine, à l’histoire de la Nation et à l’histoire de l’art, ou encore  aux métiers du patrimoine.

Comprendre et connaître le patrimoine dans son contexte historique et social, c’est mieux...

Du 01 Mar au 01 Juin 2017

Le bélier hydraulique
La restauration du bélier hydraulique

 

Assemblée du SAGE le jeudi 9 février, 10h, à l'abbaye de Chaalis.

  L'installation. Femme d’autorité, Rose Pamela de Vatry qui avait acheté le domaine de Chaalis en 1850, acceptait mal de dépendre de la bonne volonté d’Ernest de Girardin, châtelain d’Ermenonville et propriétaire de la source qui alimentait Chaalis en...

Le 07 Mar 2017

Prix Terre de femmes
                                                                                                                                                     Le 7 mars 2017 seront décernés les prix Terre de femmes, France.

En 16 ans d'existence du Prix Terre de Femmes, la Fondation Yves Rocher a récompensé plus...

Du 09 Mar au 17 Sep 2017

Pédagogie / Culture

Heures italiennes
Heures italiennes

De mars à décembre, voyagez dans l'art italien des Primitifs au Rococo à Beauvais, Chantilly et Compiègne, Chaalis...Heures italiennes c'est une exploration inédite des collections publiques de peinture italienne conservées dans les musées et dans les églises de Picardie. Des expositions de mars à décembre 2017.

Un voyage dans l’art italien

En...

Du 23 au 24 Juin 2017

Les fééeries de Chaalis

     Le premier Festival International de feu d’artifice Les Fééries de Chaalis proposera un spectacle inédit et haut en couleurs dès la nuit tombée. Concevoir et réaliser des shows pyrotechniques grandioses, telle est l’ambition que se fixe les artificiers de renom des 4 pays représentés cette année, la Chine, l’Italie, l’Espagne et la France. Ciel libre pour...

Voir toutes les actualités